Cérémonie dévieuse

L’obsession de celles devenues. J’ai faim des non-recevoirs, des froncements de sourcils étonnés, des colères rentrées en Pomme+Z. J’aurais le maléfice du doute, sur la ligne, plus dedans que rentré, plus Charlot que Charlie. Drôle de drame à l’abbaye…

Première remontée à peine chagrinée, l’aveuglement de l’égocentralité… peu importe le carton pourvu qu’on ait l’adresse!

Une bière, pas de cercueil, les pleureuses seront aux abonnés absents et, pas mieux, les voeux iront à la poubelle…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s