Partition en matinée 

La gamme est inaltérable. Des parasites vibrations pourraient créer un accident, mettre un bémol, mais la concertiste reste imperturbable.
Le morceau se joue en quatre mouvements je dirais mais la virtuosité masque la difficulté et le ballet des doigts sur l’instrument prestidigitent même le spectateur le plus attentif.
Quand elle repose enfin ses doigts, incline une dernière fois la tête vers la glace du miroir, elle reste touchée par la grâce. Parfaitement maquillée, elle est prête à affronter sa journée, le regard des clients, les commentaires des collègues.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s