La luciole à tête d’ampoule

J’avais été vendu, balancé, dénoncé… Il n’y avait pas d’autre explication possible à cette brutale redistribution des cartes.

Je n’avais pas pleinement conscience de jouer un jeu mais, face au miroir, avec un tiercé de dames, moi roitelet prétentieux, je faisais mon marché comme on choisit une nouvelle télé….

Mon choix initial vient de m’imploser en pleine gueule… la plus grande, la plus jeune, la plus joviale,… elles étaient trois, il n’en fallait qu’une…

Au train où allaient les choses en cette saison terne, je m’étais réjoui un peu trop bruyamment sans doute, avec n’importe qui, d’une rencontre qui, éclairant mon horizon, faisait tomber le couperet pour moi…Laissant deux dames à l’écart… l’une ne le sut sans doute pas, la seconde l’apprit par un quidam bien intentionné…

Il vaut mieux trancher que déchirer. Certes mais je n’ai rien d’un garçon boucher, fût-il tendance François Hadji-Lazaro et il est tellement plus simple de refermer ce livre et de le ramener à la bibliothèque…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s