N’oubliez pas votre brosse à dents

C’était devenu une habitude. Il sortait toujours une brosse à dents aux femmes qu’il amenait dans son lit, ne suscitant pourtant pas de questions et prenant bien garde d’escamoter sa brosse à dents la belle à peine partie.
Il avait en cela un sens aigu de l’organisation et il ne se souvenait que d’un seul oubli, une erreur restée d’ailleurs indétectée, où il n’avait pas remis en place la brosse à dents d’une sotte Sophie qui l’avait surpris chez lui. C’est la brosse d’une éphémère ingénue, pas nommée, tout juste numérotée, qui avait donné le change.
D’habitude, une relation terminée, il faisait en sorte de ne plus jamais revoir la Belle et sa brosse à dents, munie de son étiquette, rejoignait le coffre qui les maintenait aussi bien à l’abri de la curiosité qu’à celui de la poussière. Prénom, dates, mensurations, la fiche de chaque brosse reprenait les mêmes informations. Il y en avait là une trentaine, rangées sur plusieurs niveaux, un par année.
Il n’avait pas réussi à avoir toujours le même modèle mais île prenait soin de choisir une couleur qui lui rappelait celle de ses yeux. A lui. Un vert clair, entre celui de la jade et celui de la menthe fraîche, dont il était fier même si il n’en était pas responsable. Les poils de la brosse était souples. Depuis la première. En souvenir de la première. De celle de Carole, une petite brune volcanique, qui l’avait quitté en claquant la porte et en lâchant un tonitruant « Tu peux toujours aller te brosser! »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s