Les rails quotidiens

Supporter la proximité, voire la promiscuité, avec de parfait(e)s inconnu(e)s mais aussi profiter du geste de la main qui remet une mèche de cheveux derrière l’oreille, du plissement du nez réprimant un éternuement, de ce sourire lumineux à la lecture d’un message lu sur l’écran d’un téléphone portable, d’une discussion enjouée mais parfaitement futile, mais également d’élucubrations stériles de refaiseurs de monde, de matches,…

Voir toujours l’occasion d’apprendre quelque chose, de s’enrichir et ne pas perdre une miette… Le tri vient après, le bon grain de l’ivraie, bon gré malin, lors du trajet de la gare au bureau ou de la gare à la maison…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s