RE 86704 : tirer le portrait

Photographier les gueules endormies, les lèvres pendantes, les mentons d’appui, les angles improbables du cou, les mains serrées sur la courroie du sac à main, les bras serrés le long du corps, engoncés dans un manteau, les doigts boudinés, osseux, garrottés d’alliances ou cerclés de bagues jouant au houla-hop.

Il y a des dormeurs sereins, des agités du bocal, au réveil pâteux à la gare d’arrivée, au sourire figé. Les levers sont fripés, une jupe légèrement relevée vite remise en place du plat de la main, une chemise d’escampette poudrée.

Je sors le dernier de la rame de ce T.E.R. de la Région Lorraine, le sourire aux lèvres, les yeux pétillants, les cernes sous la tablette…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s