La baie naïve 

Crachin sur Saint Valery sur Somme, un temps à entrer dans le tribunal de commerce et découvrir les toiles et les sculptures exposées là.
Je ne suis pas attiré habituellement par l’art naïf mais la perspective d’un labyrinthe végétal, un inhabituel stade de foot d’un coutumier France-Brésil m’ont rendu curieux de l’univers de Rosana de Paula-Cessac, peintre brésilienne ayant posé ses pinceaux en Baie de Somme.

Mes murs sont toujours aussi remplis, je ne suis pas converti à l’art naïf pour autant mais, accompagné de mes filles, ce fut un moment agréable de découverte et de partage.
Des bustes de Jocelyne Goron amènent une autre naïveté, et notamment deux portraits de groupe en arc de cercle opportunément présentés près d’un miroir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s