Vue sur un champ de patates

De la fenêtre de mon bureau, je peux admirer les bâtiments du plateau du Kirchberg implantés juste à la sortie du pont Grande Duchesse Charlotte. Certains étaient déjà là quand je suis arrivé ici il y a vingt-deux ans mais la plupart n’existait pas, tel le Mudam, le Mélia ou les tours jumelles de la Porte de l’Europe.

photo(1)Une exposition de photographies se tient actuellement au Cercle Cité place d’Armes, présentant l’évolution du plateau du Kirchberg depuis l’arrivée du premier bâtiment des Instituions Européennes jusqu’à maintenant. Outre les aspects architecturaux, les photographies montrent également les discussions serrées au niveau des chefs de gouvernement qui ont fini par imposer Luxembourg comme siège d’un certain nombre d’Institutions Européennes, les réactions parfois brutales des agriculteurs expropriés de leurs terres du Kirchberg. Le plateau n’était alors que terres agricoles.

Les photographies sont nombreuses et très intéressantes, des tout premiers bâtiments, de la construction du Pont Rouge à l’arrivée d’équipements culturels à la fin des années 90 (cinéma, musée d’art moderne et Philharmonie).

Un soin particulier a été porté aux légendes, pleines d’humour, même si on peut regretter que certains slogans n’aient pas été traduits dans les légendes. Je suis reparti de là avec le petit catalogue de l’exposition, pour le plaisir des photos et des mots.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s