Les commencements

Quand débute une histoire? Aux premiers échanges? Au premier baiser? A la première rencontre des corps? L’intervalle de temps entre chacune de ces étapes a-t-elle une influence sur la pérennité de la relation?
L’obsession du calendrier poussé à mettre une date sur sur un commencement, définir une date-anniversaire, un point-fixe sur le calendrier pour nous rappeler ces premiers émois.
Oublier ce protocole, célébrer à l’envi, au débotté, au gré d’agendas compliqués de parents solos ne serait-il pas plus riche, d’émotions, de sens aussi?
Tout nous pousse à prendre date, depuis la naissance. Baptême, communion, échéances scolaires, fiançailles, mariage, divorce, etc jusqu’à la mort…
Alors que tout se passe dans le continuum temporel, au fil du courant…
Week-end à Paris pour le plaisir de la découverte, d’être ensemble… Repas d’anniversaire pour ma cadette… Belle journée ma Douce, joyeux anniversaire ma Fille…

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s