Un stylo-plume, pourquoi faire?

Pourquoi utiliser un stylo-plume? Pour griffonner des notes sur un calepin ou dans un cahier et ne pas faire de calligraphie?
La plume surclasse les autres moyens d’écriture en permettant à la main suive le cerveau.
On pourrait alors m’opposer que le roller peut faire aussi bien, que le clavier, la reconnaissance vocale peuvent surpasser la plume… Mais il y a une charnellité dans l’utilisation d’un stylo-plume, un mode d’expression là où les autres ne sont que captation, retranscripteurs neutres et froids…
Publicités

2 commentaires

    1. En fait, cela dépend des circonstances mais pour un texte, un poème, qui sera beaucoup remanié, le brouillon manuscrit facilite les ratures, les variantes, et rend plus intuitive, plus naturelle la mise au monde du texte que ne le ferait le traitement de texte. Quelques gribouillis dans la marge pur chasser les miasmes qui encombrent la pensée avant de revenir aux mots, barrer d’un trait ce qui vient d’être écrit et décliner une nouvelle version avec l’ancienne sous les yeux… je n’ai pas trouvé l’équivalent sur mon ordinateur ou ma tablette…

      Je n’ai peut-être pas le bon logiciel mais la feuille blanche et le stylo restent formidables pour cette souplesse de création,

      Mais, pour ce commentaire, pour écrire une narration, décrire des faits, le clavier est un excellent outil, fiable, prévenant avec l’auto-complétion et on est certain de pouvoir se relire, pour peu que l’on pense à sauvegarder -)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s